En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

FCPE

Action contre le harcèlement à l’école.

Par FCPE FCPE, publié le jeudi 16 mars 2017 22:25 - Mis à jour le jeudi 16 mars 2017 22:25

Action contre le harcèlement à l’école.

 – FCPE PERON – 01/02/2017

 

En partenariat avec la fédération des parents d’élèves FCPE, le collège de Peron a sensibilisé l’ensemble des élèves au harcèlement par une intervention de l’association « Les Parents » du collectif « You are heroes ». (Pour plus d’info : http://www.assolesparents.org/, http://www.youareheroes.org/)

 

Cette action, qui s’inscrit dans le cadre des missions de la Commission d'Education à la Santé et à la Citoyenneté du collège, est complémentaire de l’action «Sentinelles». Celle-ci établit, comme son nom l’indique, un référentiel de détection et de traitement des situations de harcèlement au sein du collège.

 

Cette intervention s’est déroulée en deux temps :

 

-    treize ateliers auxquels ont participé les 24 classes du collège les 30, 31 janvier et 1er février.

- une conférence-débat le mardi 31 janvier dans la salle polyvalente du collège.

 

Les ateliers

 

Willy Pierre et Marc, de l’association Les Parents, sont venus à la rencontre des 600 élèves pour sensibiliser et prévenir les risques liés au harcèlement, cyber-harcèlement et aux violences scolaires. Le harcèlement est défini comme les violences morales ou physiques répétées qui ont pour but d’exclure la victime du groupe. A l’aide de clips de prévention réalisés avec d’autres collégiens, Willy capte l’attention des ados et fait passer des messages forts: « nos différences, c’est une richesse, il faut apprendre de nos différences. Quand on voit quelqu’un qui souffre, c’est bien d’aller l’aider, le soutenir. Aider quelqu’un c’est digne, c’est louable, c’est une grande qualité. On a tous besoin les uns des autres et pour bien vivre tous ensemble, il faut se respecter. Prenez bien soin les uns des autres a-t-il conclu.»

Témoignage poignant de Marc ensuite, qui a connu le harcèlement dans les années 80 au collège et a continué à subir des moqueries blessantes et humiliantes dans sa vie professionnelle. C’est d’ailleurs souvent le cas : plus de 50 % des élèves harcelés un jour le seront à nouveau au cours de leur vie professionnelle d’ou l’intérêt d’informer et de former les jeunes dès le collège sur ce sujet. Grace à la pédagogie perceptive (type de yoga), Marc a réussi aujourd’hui à dépasser ses peurs. Ce témoignage a permis de libérer la parole des élèves et de mettre des mots sur des situations de détresse plus ou moins profonde. Beaucoup de jeunes ont pu partager leur solitude et leurs peurs.

 

 

La conférence débat

 

Elle a rassemblé une cinquantaine de participants : élèves, parents et membres de la communauté éducative du collège qui ont débattu à bâtons rompus pendant plus de deux heures trente.

 

La problématique du harcèlement revêt un aspect générationnel certain : notre société prône l’individualisme, via des émissions de téléréalité navrantes. Les nouvelles technologies connectent les jeunes en temps réel. Savoir s’émanciper de cette image narcissique que la société encense est une gageure pour les jeunes d’aujourd’hui.

 

La prévention et la lutte contre le harcèlement à l’école est devenue une priorité pour l’éducation nationale. Un cadre juridique a été établi par la loi du 4 aout 2014 pour lutter contre ce fléau ainsi que le numéro vert national Stop Harcèlement, le 3020. Ce cadre ne se limite pas à l’école mais couvre également le chemin de l’école, les transports, les activités sportives, le domicile.

En effet, c’est souvent le cyber-harcèlement qui pose aujourd’hui le plus de problèmes. Plus de 90 % des collégiens disposent d’un téléphone mobile, d’un accès internet et sont actifs sur les réseaux sociaux : une grande liberté mais des risques réels à la clé. Le rôle protecteur et éducateur des parents est dès lors primordial. Prévenir le harcèlement et les violences scolaires ne peut se faire sans une action conjointe des éducateurs à l’école et à la maison.

Cette action de sensibilisation ponctuelle se poursuivra au collège de Peron avec le projet « Sentinelles ». Les collégiens d’aujourd’hui seront les parents de demain et tous les participants ont convenu que cette prévention devait s’inscrire dans la durée.

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe